Le stade: théâtre de frustrations !

Lundi soir, comme tout bon kéké qui se respecte, je suis allé voir un match de foot, au stade, entre potes… Non, pas un grand match Européen, juste un bon petit Boavista-Guimarães du championnat portugais, entre deux équipes moyennes (l’équivalent d’un St-Etienne-Lens pour le championnat français).  

Milles personnes dans le stade, environ -10ºC grand maximum (j’exagère juste un petit peu…) et la buvette fermée : impossible de trouver une boisson chaude dans le stade, et donc moi, en plein milieu des habitués du stade, comme partie neutre de la rencontre (je suis supporter du FC Porto) même si je penche un peu pour Boavista, deuxième club de la ville de Porto.

sp_a0123.jpg

  Si j’aime beaucoup le foot et suis la plupart des matchs avec beaucoup d’attention, on ne peut pas dire que je sois un vrai fanatique. J’aime ce sport pour l’émotion qu’il suscite, le suspens que chaque match contient, les belles actions, les gestes techniques que l’on essais tous de répéter dès que l’on se retrouve seul avec un ballon… et aussi, je l’avoue volontiers, pour tout le folklore qui l’entoure : les transferts, les débats sur la titularisation d’un tel ou d’un tel autres joueur, les déclarations polémiques de l’entraineur adverse, etc.

Mais tout ça n’affecte que très peu mon quotidien, je dors très bien même si mon club perd, je suis plutôt cool quelque soit les événements footballistiques du moment, et je préférerais toujours voir un match animé même s’il y a une défaite de mon équipe au bout, qu’une victoire arrachée après un match morne et sans intérêt…

Le premier but du football est de nous distraire et en rien de nous apporter d’éventuels triomphes…  Je prends ainsi le foot comme une fête, et surtout pas au sérieux : provocations gentilles, franche rigolade à chaque action loupée de l’attaquant-star de l’équipe, pronostiques farfelus pendant le match, etc.

Mais plus je vais au stade, plus je m’aperçois que je dois vraiment être un extra-terrestre au milieu des autres supporters… 

Lundi soir donc, match sans grand intérêt si ce n’est une hypothétique place de 4ème plus grand club portugais, un public familial dans ma tribune : vieilles dames, jeunes couples, père et fils et familles au complet remplissent le gradin. Les habitués se saluent chaleureusement et demande des nouvelles de la famille, les ramasseurs de balle font des malabarismes avec les ballons du match, la musique est festive, une ambiance très bon enfant … en apparence. 

Début du match, la tension empare les tribunes, ça se ronge les ongles jusqu’au sang mais le premier but de l’équipe de Boavista, tôt dans le match, fait baissé un peu la tension dans les tribunes…

Le groupe de supporters de Guimarães ne verra pas ce premier but puisqu’il ne rentrera que 5 minutes plus tard dans les gradins. Ni la plupart des ultras locaux qui étaient à la base de ce retard pour avoir tenter de lancer des cailloux aux supporters adverses… Ils rentreront d’ailleurs dans le stade en entonnant une chanson dédiée aux mères  des supporters de Guimarães et de leur activité professionnelle très mal vue par la société… Moi qui pensais qu’un ULTRA venait au stade pour soutenir son équipe, j’ai du faire erreur… 

sp_a0124.jpg

Le match continue tranquillement avec un deuxième but de Boavista… tout semble bien se passer jusqu’à ce que l’arbitre fasse sa première erreur du match, tout de suite suivie par une mauvaise exécution de l’ailier gauche de Boavista… Premières insultes qui fusent de la tribune… 

 Et là… le drame, but de Guimarães… on voit un beau spectacle de football… mais pourtant plus de la moitié des spectateurs sont en colère dans les gradins. Les mêmes bons pères de famille du début de match, les même gentilles vieilles dames… complètement transformés en furies humaines juste à cause… d’un simple match de foot !

On peut distinguer 2 différents styles de rancœur : ceux qui ont décidés d’attaquer la virilité des joueurs et ceux qui ont décidés de d’évoquer les mœurs légères des mères de l’arbitre et de l’entraineur adverse, mais tous avec la virulence d’un homme politique en campagne ou d’un Joey Starr en plein rap sur les CRS. 

Pour ne pas déteindre, les supporters de Guimarães s’en prennent à la Police locale et tente un début de rébellion rapidement maitrisée, puis sont jalousés par ceux du Boavista, qui organisèrent brusquement une petite bagarre générale pour récupérer l’attention de ces mêmes policiers. 

Moi au milieu de tout ça… certainement le seul spectateur (hormis les 2 entraineurs) qui essaye d’analyser sereinement le match… Même mes amis, d’ordinaires si calmes, ce sont mis à  prendre le latéral droit comme objet de leurs quolibets… 

Une petite heure de concours d’insultes plus tard… le match finira avec un score de 3-2 pour les locaux, à la plus grande joie des bons pères de famille, et des gentilles vieilles dames, redevenus tout à coup bien plus calme, déchargés de leurs frustrations accumulées pendant une semaine de travail… 

Et c’est comme ça tous les week-ends de football, dans tous les stades du monde…

Publicités

4 commentaires »

  1. Mysstique Said:

    Excellent cette façon de raconter un match. J’aime beaucoup le côté gadins ainsi dépeint 🙂

  2. Lepoulet Said:

    Remarquable analyse des tribunes, c’est malheureusement vrai et souvent plus vrai au foot qu’ailleurs, j’ai personnellement arrêté ce sport à 15 ans pour en avoir ras le bol d’entendre dans les vestiaires des mecs commentés d’avance leurs exploits futurs à « casser » le 9 ou le 10 d’en face parce que ça ou parce que çi. Je n’ose pas emmener voir un match de foot à mon fils…je l’emmène au basket, c’est plus calme même si il y a quelques enervés de service, ça reste cool.
    Mais ceci dit, ça m’embête car j’aime bien le foot…

  3. Bibichette Said:

    T’es bien sûr d’avoir analysé le match même en ayant observé tout ça???
    Je trouve que tu ferais un merveilleux anthropologue….vraiment!!!

  4. AdriM Said:

    Je suis allé voir ça sans réel interet pour le match, meme s’il fut assesz interessant, mais ce qui se passe dans les gradins est souvent aussi (ou plus) marrant 😀


{ RSS feed for comments on this post} · { TrackBack URI }

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :