Archive for Humour

Le blog a un an…

Même s’il est au point mort depuis quelque temps, le blog a un an… une bonne occasion pour repartir de plus belle?

Le test Geek en Français

Pour tous mes nombreux amis geeks qui visitent par centaines le blog, voici ce qu’ils recherchent: LE TEST GEEK.

Mon score: 17.80303% – Geek… bofo bof, pas trop geek.

Et le votre?

Horoscope… Ils se trompent souvent qd même…

Vu sur le blog « Mes préférences à moi« , la description de mon signe astrologique…

SAGITTAIRE – L’insouciant
Bonne nature optimiste. Ne veut pas grandir (Syndrome de Peter Pan).
Indulgent envers lui-même. Vantard. Aime le luxe et les paris. Sociable et partant pout tout. N’aime pas les responsabilités. Souvent fantaisiste.
Impatient. S’amuse à être dans les parages. A beaucoup d’amis. Galant.
N’aime pas les règles. Quelques fois hypocrite. Déteste être confiné – les endroits exigus ou même les vêtements moulants. N’aime pas que l’on doute de lui. Beau à l’intérieur et l’extérieur.

euh… comment dire… Quasiment 100% à côté, fallait le faire 😀

Ici, vous trouverez vos signes… je fais bien de pas croire à ses choses là, mais j’aime bien!

La bourde de Laurent Ruquier – L’annonce de la fausse mort de Pascal Sevran

 Grosse bourde de Laurent Ruquier hier sur France 2.

Une rumeur circule sur Internet annonçant la « mort » de l’animateur Pascal Sevran… Europe1 tombe en premier dans le panneau en relayant la fausse info, Ruquier, sans vérifier cette source annonce directement en direct à l’antenne la mort de son confrère, avec toutes les réactions qui s’en suivent…

Voici le résultat de ne pas mettre de journalistes à l’antenne…

Au fait, Pascal Sevran va bien…

Poisson d’Avril

Miss France – Valérie Bègue nue dans Choc!

<a href= » » rel= »bookmark »>

Et bien la petite Valérie Bègue, notre Miss France, ne s’est pas contenté de ses photos olé-olé publiées sur Entrevue, le magazine Choc! publie maintenant des photos d’elle… seins nus!

 Le monde d’Internet attend désormais le film coquin!

b681e51a38521c7900b00c5a746387af.jpg

 

 Je sais pas pourquoi… mais je l’aime bien cette Miss France 😀

Kekeland… dans la musique

2ème volet de la série sur le royaume des kékés : la Musique. 

Je tiens à préciser dès à présent que cet article n’a pas pour ambition d’être une critique musicale, mais bien un billet humoristique sur les idoles musicales des français. 

Et comment ne pas commencer par celle qui a fait le plus pour la divulgation du culte des kékés : BRIGITTE FONTAINE.Brigitte Fontaine est la petite vieille dame qui vient souvent à la télé pour nous présenter son dernier album, souvent écrit en collaboration avec des artistes à la mode (Matthieu Chedid pour le dernier il me semble). La sœur de Jacques Higelin est surtout connue pour son comportement « étrange ». Toujours à l’ouest, propos incohérents, idées dispersées, et de temps en temps un cri « Vous êtes tous des kékés ! »…

Tellement réaliste cette bonne vieille Brigitte.

Les Français appellent ça une artiste… mois j’appelle ça une alcoolique, mais nos définitions des deux termes ne doivent surement pas être la même… 

D’ailleurs les médias adorent ce type d’ « artiste ». Renaud, Arno, Murat, Higelin, Miossec… tous présentés comme d’immenses artistes qui ont leurs « univers »… tous ont aussi comme point commun d’avoir un certain penchant pour la bouteille de rouge et pour pas savoir aligner 3 phrases cohérentes hors des textes de leurs chansons. 

Et que dire de Gainsbourg… L’un des vrais maitres de la chanson française du siècle dernier… Mais qu’est ce que les médias retiennent de lui : Les moments ridicules ou son alcoolisme revenait à la surface. A la télé, le voit-on chanter la « Javanaise » ? Non… on repasse en boucle l’extrait où il traite Catherine Ringer de s***** ou quand il demande à Whitney Houston de faire un tour de rodéo avec lui… (à noter que j’évites soigneusement les termes explicites car j’ai remarqué que mon blog a été dernièrement le résultat de recherches  particulières :D) 

Et vous l’attendez tous ici : JOHNNY HALLYDAY !

Oui le roi du rockéké ! L’idole des beaufs, lui-même accumulant quelques caractéristiques de ses fans : le grand Johnny !

johnnyhallyday.jpg

  Jamais un chanteur n’a réuni autant d’unanimité dans une même catégorie sociale. Les bobos se divisent entre Cali, Delerm ou Christophe Willem. Les rebelles écoutent Noir Désir, NTM, Tokio Hotel ou Marley. Les vieux aiment Hélène Ségara, Mireille Mathieu, Franck Michael ou Chimène Badi. Les djeun’s se divisent en « clans » Tokio Hotel, Fatal Bazooka ou « Pecnonik Music »… mais les kékés idolâtrent exclusivement Johnny. Ils peuvent écouter ce que fait le jeune David, réécouter les vieux disques de Sylvie… mais retourneront toujours vers l’idole des jeunes baby-boomers. 

Johnny peut sortir les plus grosses conneries, accumuler les gaffes, multiplier les bonnes grâces présidentielles… à la limite même sortir des disques pourris… Les fans seront toujours là pour acheter du CD, du DVD et de la place de concert. Voir pire… refaire la même coupe de cheveux que l’idole, se faire le même tatouage ou appeler leurs filles Laura… rien n’est plus beau pour ressembler à Hallyday. 

Malheureusement pour les non-fans… Hallyday aussi monopolise l’espace médiatique: 12 prime-time « spéciales Johnny » par an, 4 fois par an au 20 heures de TF1, 4 fois à la Star Ac’, 12 couvertures de Gala et Voici, 15 titres qui passent en boucle sur RTL, 3 spéciales Johnny chez Drucker (si c’est pas lui, c’est la femme, le fils ou la boulangère de l’idole…), affiches géantes dans les rues de la ville, 3 films par an avec le pire acteur du siècle, pub pour l’opticien, Johnny au Dakar, Johnny adopte… Johnny, encore mieux que Martine ! 

Et si l’on pouvait rêver d’une diminution du phénomène, d’autres sont là prêts à prendre le relai :

  •  Le vrai-faux rebelle Florent Pagny… le mec qui chante qu’il ne veut pas payer ses impôts, mais dont les français se font une joie de les payer par les ventes du disque. « La liberté de penser », encore mieux que le disque des restos pour lutter pour une belle cause : l’enrichissement du compte en banque d’un décoloré argentin.
  • Le faux-rockeur Obispo : le chanteur de ballade qui rêvait d’être Freddy Mercury !
  •  La donneuse de leçon Zazie… la chanteuse qui crache à toutes les interviews sa haine des téléréalités musicales… mais qui fait le disque de Christophe Willem.
  • Danny Brillant… ben en fait je l’aime bien lui. Mais si après le look Johnny (manteau en cuir, lunettes de soleil en hiver, gros tatouages), les kékés pouvaient copier le look-Brillant : costards italiens, cheveux gominés, attitude « J’me la pète »… Ils auraient pas plus l’air intelligent, mais auraient un peu plus la classe.

Comme ne pas finir sur les fans hystériques…Et oui… quoi de plus « kéké-attitude » que d’idolâtrer un chanteur pourri : Kyo, 2be3, Alizée, Tokio Hotel, Allan Théo, Spice Girls, Hélène Rolles, Lorie…Il

s doivent se sentir malin les anciens jeunes qui ont tapissé leur chambre de poster de Romain des Alliage ou de M-Pokora, qui ont défendus jusqu’à la mort que les Boyzone, ils étaient « vachement mieux que les World’s Appart, parce que eux au moins ils chantent pas en playback ». Ceux qui ont  pleuré au dernier concert de Sheila, qui ont failli se suicider quand Mika des G-Squad est parti, ceux qui ont voté Georges-Alain de la star-Ac’ 2 parce que c’était un vrai rebelle et même Mariah Carey l’aimait bien… 

Oui, la musique française est très kéké aussi !

Mon coiffeur… pète un plomb !

Ce week-end, je me suis enfin décidé à aller chez le coiffeur. Il faut dire que je n’y allais plus depuis au moins… euh… j’ai oublié, mais ça doit faire loooongtemps. Donc j’étais en mode « mouton » comme dis ma chère sœur, ie que j’avais une jolie toison tout bouclée dressés au-dessus de ma tête.  

Il faut dire que j’ai des cheveux de type « Valderrama », c’est-à-dire qu’il pousse bouclé vers le haut, sans jamais retomber… Et si à la sortie de douche ça le fait assez, le matin  au réveil, ou après une longue journée de travail… beaucoup moins !

valderrama.jpg

  Mais bon, j’aime tellement toucher mes petites bouclettes qui apparaissent qu’au bout de 2 mois, que passée la phase où ma coupe a encore de la tenue… Je continue à arborer fièrement ma coupe à la « Maureen». Ce qui dit ainsi dit ne parait pas trop mal… mais combiné avec ma barbe de 10 jours, j’ai plus le look d’un terroriste albanais que d’un candidat de téléréalité. 

Tout ça pour dire que Samedi, je me suis enfin décidé à aller chez le « coupe-tifs ».

Problème : je ne suis pas à Porto du week-end et lecoiffeur habituel de mon village est fermé le week-end (enfin non, mais le Samedi matin pour moi, j’ai un rendez-vous hyper-important… avec mon oreiller et la présentatrice de Fan de’). 

Donc 2ème problème : Où allez ? Le coiffeur de ma sœurette… faut un rendez-vous, et demander un rendez-vous à 14h00 pour 15h00, je ne sais pas pourquoi, mais il parait que ça se fait pas…Ma cousine? Même problème, ça me fait chier de débarquer sans prévenir…Et là, coup de génie (je le pensais sincèrement), le coiffeur d’un pote dans un village voisin est ouvert le samedi après-midi, je n’y suis jamais allé, mais mon pote est plutôt bien coiffé, ça doit le faire… 

15h00, me voici devant  la devanture du coiffeur, au rez-de-chaussée d’une maison en construction, les locaux sont neufs, les posters sont actuels, une jolie voix de jeune femme se fait entendre, ça me semble pas mal. Et là… Erreur fatal, je tourne à gauche, section des hommes… 

Mais pourquoi je ne suis pas allé vers les femmes ? Hormis les 2 premières minutes de légère incompréhension, elles m’auraient certainement bien accueilli et je serais sorti de là comme neuf…

Et ben non, je tourne à gauche… et là : un petit bonhomme (1m20 au garrot), avec une petite moustache années 80 et un style années 60, coupe les cheveux d’un petit vieux sur une vieille chaise années 40 (locaux neufs, vieux matériels, c’est bien ma veine). Pas grave, je m’assois pour attendre mon tour, qui viendra 10 minutes après… 

Là tout de suite en guise d’accueil, il me cris que je dois mouiller les cheveux, qui sont trop long, me pose sur la chaise du lavage, où il me mouille les cheveux à l’eau froide, me fait subir un shampouinage bien viril en 10 secondes chrono, rinçage avec un mix eau froide/eau brulante bien sympa, essuyage des cheveux bien viril avec une vieille serviette qui trainait par là… Résultats des courses : environ 1500 cheveux perdus !Si le shampouinage est sensé être LE moment de détente chez le coiffeur (les demoiselles du blog ne me contrediront pas), moi j’ai eu droit à mon moment de torture du mois.

Pas grave, je viens pour la coupe, pas pour le moment de détente…Je me pose donc sur le relique de chaise… 1er sermon de l’après-midi… Monsieur me fait tout de suite remarquer ma calvitie naissante et me conseille d’essuyer les cheveux avec une serviette blanche pour le constater (Connard ! Tu crois que je l’avais pas remarqué ?), me dis tout de suite qu’il faut que je coupe les cheveux plus souvent pour éviter tout ça, et blabla… (Mon cerveau s’est débranché à la deuxième phrase). 

Bon, et là il me demande la coupe que je veux. Moi, soit je garde les cheveux bien long avec les bouclettes… soit très court, car mon deuxième kif’ est de passer les mains sur mes cheveux courts et drus : J’adore ! Alors après avoir longtemps hésité : ce sera très court sur les côtés, moins sur le dessus, sans raie sur le côté… Ça semble simple, il peut faire ce qu’il veut pour le reste, mais surtout pas de demi-mesure.

dsc09860.jpg

  Et là… petit moment d’émotion, mes boucles tombent, ravagées pas les dents de la machine de l’horrible tortionnaire. Le pire, c’est de penser que dans 10 ans, je n’aurais plus de boucles, ni de cheveux sur le haut du crane… déprimant ! 

Autre moment ridicule : la coupe des pattes, ou rouflaquettes… Les jeunes filles n’ont pas ce problème, mais nous l’avons, une bonne coupe des « suisses » comme on dit ici. C’est important, car ça défini une bonne coupe : ni trop long, ni trop court… Voilà, mais moi j’avais de la barbe… donc je ne voulais pas qu’il me définisse les pattes, celles-ci  devant être dans le prolongement du cheveu. Mais non, Monsieur connait que la moustache, et me coupe la moitié de la barbe pour définir la patte… Arggh… Heureusement que je suis peace-and-love, sinon il aurait reçu mon poing dans la gueule. Une semaine à avoir l’air con au boulot pour me laisser pousser la barbe, et le bonhomme me ruine le travail en 2 secondes… 

Bon, le mini-moy décide de continuer aux ciseaux, et là, deuxième moment de torture de la journée ! Il doit pourtant avoir 30 ans d’expérience, à 10 têtes par journée, 300 jours par an… Ça doit lui faire minimum un entrainement de 90.000 têtes avant de me connaitre… mais celui-ci s’entête à pratiquer le « couper-arraché ». Au lieu de simplement couper la mèche d’un coup sec, le poignet s’entête à remonter au moment de la coupe. Résultats des courses : environ 1500 cheveux arrachés ! 

Pour un mec qui me sermonnait pour ma calvitie… voici qu’à lui seul il a fait plus de méfait que 25 années de vie…

Et s’il n’y avait que ça… 

Quoi de mieux pour préserver le cheveu qu’un bon brushing à l’air chaud ? Et bien le petit nain, à mi-coupe (enfin je le pensais…) se décide de me sécher les cheveux. 10 minutes de ce qui peut être définie comme le 3ème moment de torture de la journée. Brushing à l’ancienne… Cheveux plaqué à l’arrière, volume au max. Je ressors de là avec une coupe à mi-chemin entre Elvis Presley version fin de vie, et le petit vieux qui me précédait. 

Bon… j’avais encore les cheveux longs, mais je pensais que c’était aussi une autre de ses techniques : le brushing à la mi-coupe, et bien non, pas du tout ! Le bonhomme me dis d’un air très sérieux : « Je coupe pas plus, faut que tu t’habitues à venir ici tous les mois… c’est bon pour tes cheveux », suivi d’un deuxième sermon sur la calvitie… Et là, debout, je remarque que son haut du crane est bien dégarni aussi… Merci pour les conseils ! 

On oubliera l’euro en plus exigé… Je cours de là avec ma coupe Eddy Mitchell et ma mi-barbe… 

Vivement dans 3 semaines pour la prochaine coupe à PORTO, sans aucun doute!

Ma première boite mail!

Suite à un excellent article de l’excellente Trin (itty) à propos des pseudos du net, j’ai pensé à ma « première fois » sur le net.

La première fois que j’ai surfé sur le web coïncide aussi avec mon premier jour de cours en fac… Rien d’étonnant, car je paris que la plupart des personnes entrées en fac avant le 21ème siècle n’avait pas une grande expérience du Net… Plus étonnant quand on sait que je suis rentré dans une fac d’Ingénierie Informatique… Un non-geek chez les geeks en quelque sorte.

J’omettrais volontairement le « cours Internet » du lycée… 1h30, juste pour arriver sur la page d’accueil rose de Yahoo ! …

Alors matin du premier jour de fac, intervalle de 1 heure entre 2 cours… à peine mon code d’accès pour les PCs reçu, je fonce à la salle des ordis pour rentrer sur Internet. But annoncé : me créer une boîte mail… sur Yahoo ! forcément (je connaissais que ça, il faut le dire :P).

Yahoo mail… formulaire d’entrée… 1 er champ : Nom de la boîte mail ! Tiens ? Je n’y avais pas pensé ! Alors voyons voir… Pas de surnom particulier (il viendra plus tard), pas encore la folle imagination qui me caractérise désormais ( :D)… Hmm, mes initiales ? ADM… ça sonne bien, ça me dit quelque chose(*) !

Je mets donc ADM dans le formulaire… et tiens, donc

« Déjà pris, Veuillez choisir un autre nom dans la liste ci-dessous » !

Qui pouvez bien être ce mystérieux ADM qui avait déjà pris MON adresse e-mail !!!
Pas grave, voyons la liste : adm442, admfr12, adm1672… bof, bof… ADM 10 !, ça ça sonne pas mal…

« C’est quoi ton mail ? » « ADM10@yahoo.fr! »

Va donc pour ADM10…

« Déjà pris, Veuillez choisir un autre nom dans la liste ci-dessous » !

Arrrgh… 10 minutes avant le début des cours, faut que je me presse, les options : adm10132, adm 96210, adm10fr… FR ? mais je suis portugais moi !

ADM10PT@yahoo.fr

Voici comment je suis arrivé à l’adresse e-mail la plus pourrite(**) de la planète (Elle existe toujours d’ailleurs si vous voulez me remplir de spam, j’ai 6 Gigas :P).

« C’est quoi ton mail ? » « ADM10PT@yahoo.fr! » « Euhh, va-y répète, j’ai pas bien compris ! »

tyouplay3tk7.jpg

(*) Les ADM ‘s étaient l’un des premiers girls-band français, bien avant les L5, et juste après le phénomène Spice Girls. On leur doit les tubissimes : « When you wanna move », « Won’t you play (mr DJ)” et… c’est tout!

(**) Je sais… je sais… mais c’est une de mes fautes préférée avec : « Viendez » et « Ils croivent que » 😀

PS : c’est quoi la traduction pourrie d’e-mail en Français?

Kekeland… dans le sport!

Le bon kéké qui se respecte apprécie forcément le sport. Non pas le sport qui fait suer et qui fatigue.

On parle ici de sport, le Vrai Sport: Rugby-Binouse entre potes, Football-Stade avec les Ultras, Tennis-Canapé pour Roland-Garros… et plus rarement Gymnastique-Lit avec Madame, quand celle-ci n’a pas mal à la tête. Et le beauf apprécie forcément les champions qui lui ressemble…

Caricatural? Peut être, mais regarder la liste des champions préférés des Français et vous y verrez une belle brochette de kékés. 

180px-laure_manaudou_dsc03674.jpg

A commencer par la plus populaire de nos championnes: Laure Manaudou. Oui, n’en déplaise aux admirateurs, la championne multi médaillée de natation représente bien la beauf de base: physique assez traditionnel du kéké qui se respecte (pas vraiment belle, mais qui s’y croit pas mal), incapacité chronique à aligner 3 phrases dignes d’intérêt, petit chewing-gum, amourettes déprimantes enchaînées les unes après les autres, mais présentées à chaque fois comme l’Histoire d’amour de sa vie…

Et pour faire brancher et copier les idoles (oui, la kéké adolescente admire souvent Brytney Spears, Pamela Anderson et Paris Hilton, comme elle écoute souvent du Tokio Hotel ou du Kyo), a fait deux-trois photos olé-olé pour son amoureux de sa vie entière… Pourtant notre kéké-championne est devenue l’égérie du marque de luxe: Lancel, comme quoi les kékés doivent vraiment faire vendre et sont tendance. 

En plus Laure, accumule un (ex-)entraîneur tout aussi kéké pour bien souligner le trait: Philippe Lucas. Si celui-ci semble être le Einstein des Beaufs par ses déclarations souvent intelligentes, ils cumulent les clichés du bon kéké: look années 80: cheveux longs et décolorés, boucles d’oreilles à la Bernard Lavilliers, marcel, manteau militaire… On en tient un beau… 

Deuxième champion très populaire et caricature parfaite du beauf de base: Franck Ribéry.  Juste le nom fait bien kéké: Francky! Les kékés adorent les noms en « y »: Jacky, Francky, Johnny, Tony… comme ils adorent les noms américains: Jordan, Dylan, Brenda, Kevin… ou mettent souvent le nom de leurs idoles (ou des enfants des idoles): Elvis, Laura, Jade, Zinedine, Enzo, Lara etc. 

Et au grand bonheur des médias, Ribéry, non content de présenter le kit complet du bon kéké, vient avec le bonus inespéré : La Famille ! Mais quelle famille : papa beauf, maman beauf, frère beauf, cousin beauf, beau-frère beauf… QUE DU BONHEUR ! Quel régal de voir sur Téléfoot tous les Ribérys écorcher la Langue Française ! Assister à leurs blagues de potaches. Les beaux reportages sur Mme qui crient « Bravo mon chéri » des tribunes… 

Il y eu bien une tentative avec la famille Zidane il y a quelque années pour incarner ce type de famille, malheureusement pour TF1, les Zizous, s’ils sont bien des gens simples et si le père écorche un peu le français, sont surtout une famille discrète, avec des enfants bien élevés et cultivés, qui ne goutent guère au jeu des médias. Pas de Zizou pour incarner le beauf… pas de problème, en attendant une demi-douzaine d’années, on assiste à l’arrivée de la Famille Formidable : les Ribéry. 

Les Candeloros ont d’ailleurs bien assurés cet intérim… Ah Phillipe ! Aussi classe et fascinant avec des patins sur la glace… et aussi kéké des qu’il chausse des baskets.J’ai une grande estime pour ce champion qui a réussi à me faire rester devant ma télé pour regarder du patinage. Un vrai champion qui m’a fait vibrer à Lillehammer et surtout Nagano… mais aussi le Roi des kékés : nuque longue, blagues de potaches, culture proche du zéro…

 Je suis triste, mais oui, j’ai moi aussi vibré pour un kéké… 

Et pas qu’un seul… pour Virenque aussi, même si là j’ai clairement honte…

Et que dire d’un Douillet ou d’une Longo… la liste des kékés sportifs et longue, et bizarrement ceux-ci sont souvent les plus appréciés. 

Là ou un Henry n’est que peu apprécié, Ribéry est une idole. Jalabert sait aligner 3 phrases ? On admire Virenque !  

Oui la France aime ses kékés sportifs !

« Previous entries