Archive for Sport

Maillots de l’ASNL pour la saison 2008-2009

Voici les maillots Balliston pour l’équipe de Nancy pour ce nouveau championnat. 

Des maillots que j’aime bien: simples et sans avec les couleurs traditionnelles et le 3ème maillot noir, toujours très classe…

Vous en pensez quoi?

La fin d’une idole?

Il y a eu Pelé et Maradona… il y aurait du avoir Ronaldo.

 ronaldo_500_500.jpg

Le plus grand talent de ces dernières années vient à nouveau de se blesser. À 30 ans passés, c’est surement la fin du meilleur jour de la fin des années 90. Un joueur qui n’aura malheureusement exploité qu’une petite partie de son talent… mais repart quand même avec 2 ballons d’Or et surtout deux Coupes du Monde. Mixez un physique de boxeur, avec les pieds d’un danseur… Ronaldo était le prototype de l’attaquant que tous les clubs du monde veulent avoir: rapide, précis, technique, spectaculaire et efficace. À 17 ans, c’est déjà une idole au Brésil avec son club du Cruzeiro et cela lui vaut une sélection pour la CDM ’94 que le Brésil remportera… Il ne rentrera pas sur le terrain de toute la compét’ car les titulaires en attaque sont Bebeto et surtout Romario. Il est là pour apprendre, et repart de là avec une jolie médaille. Départ en Europe pré-Bosman, il signe au PSV Eindhoven comme Romario avant lui. Il y explose tout de suite les compteurs avec 30 buts dès sa première saison… Une deuxième saison marquée par les premières blessures ne l’empêcheront pas de signer à Barcelone.Année 96: l’histoire est en marche! A Barcelone, 1 année de reve pour Ronaldo. Si Barcelone gagne peu (1 c2 tout de même), il illumine le monde de foot avec ses dribbles et ses buts venus d’ailleurs. Qui a oublié le but contre Compostelle où il part du milieu de terrain et marque après avoir rendu ridicule la défense adverse? 

10 ans après Maradona, on tient là Le nouvel élu! O Fenomeno est né!  

Son départ à l’Inter ne freine en rien le brésilien. Après avoir martyrisé les défenses espagnoles, ce sont les italiennes qui s’y collent. 30 buts dans l’année, une C3… Ronaldo se dirige vers la CDM 98 pour recueillir ce qu’il mérite: le fruit de ces 4 années de domination sur le plan individuel! 

98, le début de la fin… 

Une CDM qui commence fort, une finale… Un malaise, une défaite, la la la… Je ne raconterais pas ici ce que tout le monde sait. Ronaldo connait son premier échec avec une sélection faite pour lui. 

Après 4 années de bonheur… suivent 4 de malheurs. 

Ronaldo ne se remet pas de cet échec et revient très gros de ses vacances au Brésil. Pas assez pour ne pas continuer à défoncer toutes les défenses d’Italie… Trop pour ses genoux. 2 grosses blessures = 3 années d’inactivité totale ou presque!

Il ne reviendra que 6 mois avant la CDM, et en petite forme… 

Pourtant Scolari, l’entraineur d’une sélection brésilienne moribonde, tente un pari. 2002, ce sera la CDM de Ronaldo ou pas. Il met en place une stratégie pour mettre le gros Ronaldo en valeur, oublies un Romario pourtant revenu à son meilleur niveau. Pari fou? Pari réussi: 8 buts de la bête qui donnent la CDM aux brésiliens avec un doublé en finale. Le phénomène est de retour…  

… ou presque. Après un nouveau ballon d’Or, Ronaldo signe à la Dream-Team du Real. S’il est toujours aussi efficace, le Real s’embourbe dans son trop-plein de stars. Ronaldo rentre peu à peu dans le rang… De phénomène, il passe à bon attaquant.

 On le comparait à Pelé et Maradona… on ne le compare plus qu’à Henry et Van Nystellroy…  

Une coupe du monde 2006 loupée, l’ombre d’autres Ronaldos plus performants, un départ pour Milan où le constat sera le même… Ces derniers temps, on rêvait d’un retour en grâce de l’idole… Une nouvelle blessure se chargera se briser le peu qui restait de la carrière de Ronaldo. 

Il y a eu Pelé, Maradona…

Le stade: théâtre de frustrations !

Lundi soir, comme tout bon kéké qui se respecte, je suis allé voir un match de foot, au stade, entre potes… Non, pas un grand match Européen, juste un bon petit Boavista-Guimarães du championnat portugais, entre deux équipes moyennes (l’équivalent d’un St-Etienne-Lens pour le championnat français).  

Milles personnes dans le stade, environ -10ºC grand maximum (j’exagère juste un petit peu…) et la buvette fermée : impossible de trouver une boisson chaude dans le stade, et donc moi, en plein milieu des habitués du stade, comme partie neutre de la rencontre (je suis supporter du FC Porto) même si je penche un peu pour Boavista, deuxième club de la ville de Porto.

sp_a0123.jpg

  Si j’aime beaucoup le foot et suis la plupart des matchs avec beaucoup d’attention, on ne peut pas dire que je sois un vrai fanatique. J’aime ce sport pour l’émotion qu’il suscite, le suspens que chaque match contient, les belles actions, les gestes techniques que l’on essais tous de répéter dès que l’on se retrouve seul avec un ballon… et aussi, je l’avoue volontiers, pour tout le folklore qui l’entoure : les transferts, les débats sur la titularisation d’un tel ou d’un tel autres joueur, les déclarations polémiques de l’entraineur adverse, etc.

Mais tout ça n’affecte que très peu mon quotidien, je dors très bien même si mon club perd, je suis plutôt cool quelque soit les événements footballistiques du moment, et je préférerais toujours voir un match animé même s’il y a une défaite de mon équipe au bout, qu’une victoire arrachée après un match morne et sans intérêt…

Le premier but du football est de nous distraire et en rien de nous apporter d’éventuels triomphes…  Je prends ainsi le foot comme une fête, et surtout pas au sérieux : provocations gentilles, franche rigolade à chaque action loupée de l’attaquant-star de l’équipe, pronostiques farfelus pendant le match, etc.

Mais plus je vais au stade, plus je m’aperçois que je dois vraiment être un extra-terrestre au milieu des autres supporters… 

Lundi soir donc, match sans grand intérêt si ce n’est une hypothétique place de 4ème plus grand club portugais, un public familial dans ma tribune : vieilles dames, jeunes couples, père et fils et familles au complet remplissent le gradin. Les habitués se saluent chaleureusement et demande des nouvelles de la famille, les ramasseurs de balle font des malabarismes avec les ballons du match, la musique est festive, une ambiance très bon enfant … en apparence. 

Début du match, la tension empare les tribunes, ça se ronge les ongles jusqu’au sang mais le premier but de l’équipe de Boavista, tôt dans le match, fait baissé un peu la tension dans les tribunes…

Le groupe de supporters de Guimarães ne verra pas ce premier but puisqu’il ne rentrera que 5 minutes plus tard dans les gradins. Ni la plupart des ultras locaux qui étaient à la base de ce retard pour avoir tenter de lancer des cailloux aux supporters adverses… Ils rentreront d’ailleurs dans le stade en entonnant une chanson dédiée aux mères  des supporters de Guimarães et de leur activité professionnelle très mal vue par la société… Moi qui pensais qu’un ULTRA venait au stade pour soutenir son équipe, j’ai du faire erreur… 

sp_a0124.jpg

Le match continue tranquillement avec un deuxième but de Boavista… tout semble bien se passer jusqu’à ce que l’arbitre fasse sa première erreur du match, tout de suite suivie par une mauvaise exécution de l’ailier gauche de Boavista… Premières insultes qui fusent de la tribune… 

 Et là… le drame, but de Guimarães… on voit un beau spectacle de football… mais pourtant plus de la moitié des spectateurs sont en colère dans les gradins. Les mêmes bons pères de famille du début de match, les même gentilles vieilles dames… complètement transformés en furies humaines juste à cause… d’un simple match de foot !

On peut distinguer 2 différents styles de rancœur : ceux qui ont décidés d’attaquer la virilité des joueurs et ceux qui ont décidés de d’évoquer les mœurs légères des mères de l’arbitre et de l’entraineur adverse, mais tous avec la virulence d’un homme politique en campagne ou d’un Joey Starr en plein rap sur les CRS. 

Pour ne pas déteindre, les supporters de Guimarães s’en prennent à la Police locale et tente un début de rébellion rapidement maitrisée, puis sont jalousés par ceux du Boavista, qui organisèrent brusquement une petite bagarre générale pour récupérer l’attention de ces mêmes policiers. 

Moi au milieu de tout ça… certainement le seul spectateur (hormis les 2 entraineurs) qui essaye d’analyser sereinement le match… Même mes amis, d’ordinaires si calmes, ce sont mis à  prendre le latéral droit comme objet de leurs quolibets… 

Une petite heure de concours d’insultes plus tard… le match finira avec un score de 3-2 pour les locaux, à la plus grande joie des bons pères de famille, et des gentilles vieilles dames, redevenus tout à coup bien plus calme, déchargés de leurs frustrations accumulées pendant une semaine de travail… 

Et c’est comme ça tous les week-ends de football, dans tous les stades du monde…

30 Octobre: Ouverture de la pêche…

… euh, qu’est ce que je raconte moi… Ouverture de la saison NBA bien sur! 

Pour les non initiés la NBA est le principal championnat de basket des USA, et regroupe la plupart des meilleurs joueurs de Basketball que la terre compte. Pour le non initiés, je tiens aussi à préciser que oui, Jordan ne joue plus depuis longtemps, et que non, Tony Parker est pas le meilleur joueur (il s’appelle Kwame Brown le meilleur joueur 😀 private joke)

lakers_rockets_basketball4_400.jpg

  Le championnat se déroule d’Octobre à Avril, avec 82 matchs pour chacune des 30 équipes, puis 2 mois de play-offs (coupe finale) pour les 16 meilleurs de la ligue. Spectacle et performances individuelles de haute volée sont attendues pour le sport leader aux Etats-Unis. 

Cette année les grands favoris sont les Spurs de San Antonio de notre ami rappeur et de son compère Tim Duncan qui peuvent espérer le doublé, mais plusieurs autres équipes tentent de contrarier ces pronostiques : Dallas et le meilleur joueur de la saison passée Dirk Nowitzki, Phoenix et son trio vedette Nash-Marion-Stoudemire, Cleveland emmené par le nouveau chouchou des médias LeBron James et bien sur Boston, équipe la plus titrée de l’histoire qui a réuni un trio de folie Pierce-Garnett-Allen pour renouer avec sa légende. 

Autres équipes et joueurs à suivre : les Chicago Bulls où se retrouve le jeune Noah dans un équipe qui peut créer la sensation, le jeune Kevin Durant qui a signé à Seattle et bien sur les Lakers, du grand Kwame Brown. Pour plus d’informations, je peux vous conseiller plusieurs sites, complètement gratuits et gérés par des passionés:

  • BasketFever, le site de Mat’, bien actualisé et avec de bonnes analyses, qui s’appuie sur les membre du forum BasketForever ;
  • PlaneteBasket, spécialisé basket français mais avec aussi de bonnes informations d’une équipe bien sympathique ;
  • Basketime, là aussi beaucoup d’info et un forum très actif;
  • NBA Manager, le site d’Eric Demars, qui regroupe les principales statitiques (salaires, durée de contrats, etc.)

 Alors faites vos paris, et que Kwame gagne à la fin…

Retour de pub

Après avoir pas mal spamer sur le site foot.fr avec de la pub pour mon blog foireux, je voudrais retourner un petit peu toute cette aide en faisant à mon tour la promotion de ce site. 

Foot.fr est un site sur le… football, bien sur! (Vous savez, le football, le sport des beaufs qui trop super nul et qui va être dépassé très rapidement par le rugby, car le rugby, c’est trop super bien et en plus ils sont cools et sympa au rugby…)

logo.gif

  Foot.fr est un des rares lieux sur Internet exclusivement dédié au foot qui garde une bonne ambiance et surtout beaucoup d’humour et de dérision, tout ça grâce au magnifique travail de Buz, le propriétaire des lieux.  Le site est divisé en deux parties :

  • Une section vidéo très complète et régulièrement actualisé avec les images des plus beaux buts et actions, sans oublier les vidéos marrantes sur le thème du sport ;
  • Une section articles, spécialement concoctés par  les internautes et modérés par Buz. La liberté de ton y est de mise, tous les thèmes pouvant être abordés, puis débattus sur le forum du site.

 Si foot.fr a connu des heures plus glorieuses, il se relance actuellement sous l’impulsion de plusieurs membres très actifs et plutôt sympathiques :

  • Les anciens : Buz bien sur, un des rares membres à se souvenir des buts de Delio Onnis et savoir que  le plus ancien des Touré du foot n’est ni Alioune, ni Yaya, ni Kolo… mais José bien sur. Les Toulousains : Ledoc et Polo, les seuls mecs qui ont crus à la participation du TFC à la Ligue des Champions, Hugo, même si pour lui faudra attendre 2010 et la prochaine victoire officielle de l’Angleterre, Brux et ses visites éclairs, StJames, Champion du monde, etc.
  • Les nouveaux rédacteurs : PP et PDM, très sérieux et appliqués, la nouvelle génération est plus sérieuse que celle des vieux cons… Ahhh, on a quand même récupéré l’esprit pervers de Palmo, LE (seul) fan de Medhi Leroy…
  • Les fous des pronos : Komso, Massoud et Baka. Les 3 seuls mecs qui peuvent deviner qu’un Sochaux-Lorient finira avec un nul à 2 buts…
  • Et bien sur, les demoiselles, enfin… la demoiselle : Miss Arsenal ! C’est rare des filles fan de foot alors on l’a chouchoute… pas trop 😛

 Viendez visiter foot.fr, on mords pas… enfin pas fort !